Français


Cipre,
Industrieux sculpteur

SCROLL DOWN

Français


Cipre,
Industrieux sculpteur


Né en 1968, Stéphane Cipre a nagé de longues années à contre-courant.

Une scolarité compliquée, une belle défiance pour l’autorité mais un appétit pour le sport de haute-compétition et le bel ouvrage… Formé au modélisme-stylisme aux côtés d’un père meilleur ouvrier de France, Stéphane apprend à maîtriser la parfaite exécution, l’exigence et la précision.

Le jeune niçois bouillonne : à ses heures perdues, il s’échappe sur les bancs de la prestigieuse Villa Thiole pour croquer des esquisses. Inscrit aux cours en région de l’école du Louvre, il découvre l’Histoire de l’Art.

Professionnellement ancré dans les pas de son père et destiné à reprendre l’affaire familiale, Stéphane va alors poursuivre son chemin de franc-tireur, et s’abandonne définitivement à la création contemporaine.

Un choix volontaire et heureux : deux décennies plus tard, ses oeuvres figurent dans les expositions permanentes de galeries internationales installées à Genève, Paris, Venise, Saint-Tropez, New-York…

Lustrées, éclatantes, conceptualisée avec audace et rigueur, les oeuvres en aluminium ou en bronze de Cipre mêlent langage typographique, matières brutes, et jouent avec humour et finesse sur le signifié et le signifiant.

Conteneurs, palette, caisse de transports, armes à feu, grands prédateurs, vanités ou icônes pop… L’artiste questionne le devenir de l’Art, les affres de la mass-consommation, ainsi que l’impuissance des hommes face à la mondialisation, à travers une impeccable production de pièces uniques.

Des pièces uniques, de plus en plus massives, qui augurent - sous les traits de Cipre -, une nouvelle ère dans le NéoModernisme et le Design Fiction.

T.Phillault